CONFÉRENCES : LA FRATERNITÉ DANS LE DROIT / FRATERNITÉ ET UNIVERSALITÉ

Paris
Collège des Bernardins

Deux soirées pour interroger la notion de fraternité et son entrée dans le droit positif.

En reconnaissant, par sa décision du 6 juillet 2008, la fraternité comme principe à valeur constitutionnelle, le Conseil Constitutionnel a attesté du caractère vivant et normatif de cette notion et réaffirmé le caractère absolument indissociable de chacun des termes de notre devise républicaine.

Comment la notion de fraternité est-elle entrée dans le droit positif ? Quelles en sont les conséquences pratiques en matière d’universalité, de pluralisme et de respect des personnes ?

Regards croisés de magistrats et d’avocats, de théologiens, d’universitaires ainsi que de praticiens, pour réfléchir, lors de deux soirées, sur les différents aspects de cette notion.

Ces deux rencontres s’inscrivent dans le cadre de la 22ème édition du cycle de conférences « Droit, Liberté et Foi » du Collège des Bernardins, en partenariat avec la Maison du Barreau et l’Ecole de Formation du Barreau (conférences validées au titre de la formation continue obligatoire des avocats).

LA FRATERNITÉ DANS LE DROIT – 9 OCTOBRE À 19H30

Au Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, 75 005 Paris

Avec les interventions de Michel Borgetto, professeur agrégé de droit public, Université Paris II Panthéon-Assas ; Solange Doumic, avocat à la Cour au barreau de Paris ; Thierry Massis, avocat au barreau de Paris, ancien membre du Conseil de l’Ordre ; Marie-Aimée Peyron, bâtonnier du barreau de Paris ; Mgr Benoist de Sinety, vicaire général du diocèse de Paris.

FRATERNITÉ ET UNIVERSALITÉ – 16 OCTOBRE À 19H30

À la Maison du Barreau, 2 rue de Harlay, 75 001 Paris

Avec les interventions de Basile Ader, vice-bâtonnier du barreau de Paris ; Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris ; Véronique Fayet, présidente du Secours Catholique ; Laurence Marion, conseiller d’Etat ; Carbon de Seze, avocat au barreau de Paris, ancien membre du Conseil de l’Ordre.