Le "droit au télétravail" après l’ordonnance du 22 septembre 2017

Paris

Plébiscité par les collaborateurs et considéré comme un droit naturel par les jeunes générations, le télétravail a vu son régime profondément modifié par l’ordonnance du 22 septembre 2017. Elle veut banaliser cette organisation du travail gagnant / gagnant permettant d’allier aspirations des salariés et préoccupations des entreprises : qualité de vie, prévention des RPS mais aussi responsabilité sociale des entreprises (CO2, embouteillages)…
Pour favoriser le travail à distance, la réforme a entre autres modifié les articles du Code inadaptés aux pratiques d’aujourd’hui (prise en compte du télétravail occasionnel), créé un quasi-droit au télétravail avec une nécessaire motivation du refus, et instauré une présomption d’accident du travail.
Liaisons sociales vous propose de décrypter l’ordonnance du 22 septembre 2017, en examinant successivement toutes les étapes pour en garantir le succès : de la négociation de l’accord au suivi individuel et collectif.