Accueil > Actualités de la formation et des événements juridiques > "Et si c’était à refaire ?" 11 professionnels du droit se confient.


"Et si c’était à refaire ?" 11 professionnels du droit se confient.



La rédaction du Village de la Justice a demandé à onze professionnels du droit ce qu’ils feraient autrement, ou ce qu’ils ne referaient pas du tout dans leur carrière ? Peut-être rien, peut-être tout (on en doute !), peut-être simplement un petit détail ? Notre idée en filigrane : un partage d’expériences pour guider les futurs professionnels du droit.

Virginie Delalande, Juriste, coach et conférencière : #écoutersesintuitions.

"Je garderai beaucoup de choses...Mais :
Si j’avais à nouveau 20 ans, je referais les mêmes études avec plus de sérénité... A cette époque, je n’avais aucune confiance en moi et j’avais si peur d’échouer !
Je travaillerais davantage en binôme pour nous motiver mutuellement et réviser ensemble. Je me serais inscrite à l’association des étudiants de mon université pour faire un peu plus la fête, sans rivaliser pour autant avec les écoles de commerce !
Si j’avais à nouveau 30 ans, j’aurais davantage communiqué sur mon mode de fonctionnement en tant que personne en situation de handicap pour lever plus rapidement les peurs au lieu de me suradapter et de m’épuiser physiquement. Je n’aurais pas non plus hésité à me faire accompagner par un coach pour trouver plus rapidement le bon compromis, mais aussi un meilleur équilibre vie personnelle vie professionnelle.
Et enfin, j’aurais écouté plus souvent mes intuitions. Elles sont tellement puissantes !"

Thibault Turchet, Juriste et titulaire du CAPA : #s’ouvriràl’inconnu.

"Un cursus universitaire et une carrière sont tout sauf prévisibles : les étudiants puis les jeunes professionnels voudraient planifier avec une minutie sans faille, des années à l’avance, tous les diplômes à obtenir et les promotions convoitées.
Certes il faut se fixer un cap et préciser ses attentes mais il faut aussi s’ouvrir à l’inconnu. Alors voici un conseil : profitez des stages pour tester les métiers dont vous croyez qu’ils ne vous attirent pas, voire qui vous rebutent. Étudiant, j’ai longtemps voulu être avocat, et je n’ai fait que des stages en cabinets. Un seul stage dans une autre structure, le dernier, a bouleversé ma carrière : je suis allé dans une association environnementale, « pour voir », elle est aujourd’hui mon employeur !"

(...)

Découvrez la suite des portraits et conseils de ces professionnels du droit ici.


Dernière mise à jour de cette page : 18 novembre 2019 | Tous droits de reproduction réservés formations-juridiques.fr.